Open Access
Issue
SHS Web Conf.
Volume 78, 2020
7e Congrès Mondial de Linguistique Française
Article Number 01010
Number of page(s) 15
Section Discours, pragmatique et interaction
DOI https://doi.org/10.1051/shsconf/20207801010
Published online 04 September 2020
  1. Anthony, L. (2014). AntConc Version 3.4.4 [Computer Software]. Tokyo: Waseda University. http://www.laurenceanthony.net/. [Google Scholar]
  2. Bilger, M. & Cappeau, P. (2003). Les emplois de contre dans les corpus de français parlé et de presse écrite. In P. Péroz (ed.), Contre: Identité sémantique et variation catégorielle (Recherches Linguistiques 26), 91-111. Metz: Université de Metz. [Google Scholar]
  3. Branca-Rosoff, S., Fleury, S., Lefeuvre, F. & Pires, M. (2012). Discours sur la ville: Corpus de Français Parlé Parisien des années 2000 (CFPP2000).http://cfpp2000.univ-paris3.fr/CFPP2000.pdf. [Google Scholar]
  4. Capelovici, J. (1990). Le français sans fautes: Répertoire des erreurs les plus fréquentes de la langue écrite et parlée. Paris: Acropole. [Google Scholar]
  5. Csüry, I. (2001). Le champ lexical de mais: Étude lexico-grammaticale des termes d’opposition du français contemporain dans un cadre textologique (Studia Romanica de Debrecen, Series Linguistica 7). Debrecen: Kossuth Egyetemi Kiadô. [Google Scholar]
  6. Danjou-Flaux, N. (1980). Au contraire, par contre, en revanche: Une évaluation de la synonymie. In Synonymies (Bulletin du Centre d’Analyse du Discours 4), 123-148. Lille: Presses universitaires de Lille. [Google Scholar]
  7. Danjou-Flaux, N. (1983). Au contraire, connecteur adversatif. In Connecteurs pragmatiques et structure du discours (Cahiers de Linguistique Française 5), 275-303. Genève: Université de Genève. [Google Scholar]
  8. Danjou-Flaux, N. (1984). Au contraire comme opérateur d’antonymie dans les dialogues. In P. Attal & C. Muller (eds.), De la syntaxe à la pragmatique (Lingvisticæ Investigationes Supplementa 8), 75-94. Amsterdam & Philadelphia: John Benjamins Publishing Company. [Google Scholar]
  9. De Smet, H. (2009). Yahoo Contrastive Corpus of Questions and Answers. Leuven: Department of Linguistics, University of Leuven. [Google Scholar]
  10. Dictionnaire de l’Académie française. (1992). Paris: Imprimerie nationale. [Google Scholar]
  11. Dictionnaire du français contemporain. (1966). Paris: Librairie Larousse. [Google Scholar]
  12. Doppagne, A. (1966). Trois aspects du français contemporain. Paris: Librairie Larousse. [Google Scholar]
  13. Ducet, M. (1967). Comment parler correctement et aisément: Du bon usage de la conversation et de la parole en public et en privé. Soissons: La diffusion nouvelle du livre. [Google Scholar]
  14. Dürscheid, C. (2016). Nähe, Distanz und neue Medien. In H. Feilke & M. Hennig (eds.), Zur Karriere von ‘Nähe und Distanz’. Rezeption und Diskussion des Koch-Oesterreicher-Modells, 357-385. Berlin: De Gruyter. [Google Scholar]
  15. Flaux, N. (2003). Au contraire (de) et le sens de contre. In P. Péroz (ed.), Contre: Identité sémantique et variation catégorielle (Recherches Linguistiques 26), 289-309. Metz: Université de Metz. [Google Scholar]
  16. Georgin, R. (1966). Le code du bon langage. Paris: Les éditions sociales françaises. [Google Scholar]
  17. Grand Larousse de la langue française. (1971-1978). Paris: Librairie Larousse. [Google Scholar]
  18. Grevisse, M. (1964). Problèmes de langage. Gembloux: Duculot. [Google Scholar]
  19. Grevisse, M. (1998). Le français correct: Guide pratique. Paris: Duculot. [Google Scholar]
  20. Grevisse, M. & Goosse, A. (2008). Le bon usage: grammaire française. Bruxelles: De Boeck. [Google Scholar]
  21. Hamma, B. & Haillet, P.P. (2002). Par contre: Un type particulier de dynamique discursive. Linx, 46, 103-113. [Google Scholar]
  22. Hanse, J. (1983). Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne. Paris: Duculot. [Google Scholar]
  23. Hermant, A. (1923). Xavier ou les entretiens sur la grammaire française. Paris: Le livre. [Google Scholar]
  24. Joran, T. (1928). Les manquements à la langue française: Tournures et locutions vicieuses méthodiquement classées et redressées. Paris: Beauchesne. [Google Scholar]
  25. Koch, P. & Oesterreicher, W. (1985). Sprache der Nähe - Sprache der Distanz: Mündlichkeit und Schriftlichkeit im Spannungsfeld von Sprachtheorie und Sprachgeschichte. Romanistisches Jahrbuch, 36, 15-43. [Google Scholar]
  26. Koch, P. & Oesterreicher, W. (2007). Schriftlichkeit und kommunikative Distanz. Zeitschrift für Germanistische Linguistik, 35(3),346-375. [Google Scholar]
  27. Leeman-Bouix, D. (1994). Les fautes de français existent-elles? Paris: Éditions du Seuil. [Google Scholar]
  28. Le Grand Robert de la langue française. (2001). Paris: Dictionnaires Le Robert - VUEF. [Google Scholar]
  29. Lenepveu, V. (2007). Toutefois et néanmoins, une synonymie partielle. Syntaxe et Sémantique, 8, 91106. [Google Scholar]
  30. Littré, É. (1966). Dictionnaire de la langue française. Paris: Gallimard - Hachette. [Google Scholar]
  31. Masseron, C. & Wiederspiel, B. (2003). Contrastivité adverbiale: Au contraire, contrairement à, par contre. In P. Péroz (ed.), Contre: Identité sémantique et variation catégorielle (Recherches Linguistiques 26), 311-341. Metz: Université de Metz. [Google Scholar]
  32. Moeschler, J. & de Spengler, N. (1981). Quand même: De la concession à la réfutation. Cahiers de Linguistique Française, 2, 93-112. [Google Scholar]
  33. Moufflet, A. (1930). Contre le massacre de la langue française. Toulouse: Privat-Didier. [Google Scholar]
  34. Rowlett, P. (2013). Do French speakers really have two grammars? Journal of French Language Studies, 23(1), 37-57. [Google Scholar]
  35. Vincent, C. (1925). Le péril de la langue française: dictionnaire raisonné des principales locutions et prononciations vicieuses et des principaux néologismes. Paris: De Gigord. [Google Scholar]

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.