Open Access
Issue
SHS Web Conf.
Volume 46, 2018
6e Congrès Mondial de Linguistique Française
Article Number 11003
Number of page(s) 14
Section Ressources et outils pour l'analyse linguistique
DOI https://doi.org/10.1051/shsconf/20184611003
Published online 09 July 2018
  1. K. Beeching, La co-variation des marqueurs discursifs "bon", "c’est-à-dire", "enfin", "hein", "quand même", "quoi" et "si vous voulez" : une question d’identité ?, Langue française, 154(2), p. 78-93, (2007) [Google Scholar]
  2. C. Blanche-Benveniste, M. Bilger, C. Rouget, K. Van Den Eynde, Le français parlé. Études grammaticales, Paris, CNRS Éditions, (1990). [Google Scholar]
  3. C. Blanche-Benveniste, C. Jeanjean, Le français parlé, transcription et édition, Paris, Didier érudition, (1987). [Google Scholar]
  4. B. Boula de Mareüil, G. Adda, M. Adda-Decker, C. Barras, B. Habert, P. Paroubek, Une étude quantitative des marqueurs discursifs, disfluences et chevauchements de parole dans des interviews politiques, TIPA, Travaux interdisciplinaires sur la parole et le langage, (2013) [URL : http://tipa.revues.org/830] [Google Scholar]
  5. R. Bove, C. Chardenon, J. Véronis, Prise en compte des disfluences dans un système d"analyse syntaxique automatique de l"oral. In P.Mertens, A.Dister, P.Watrin Eds. TALN2006, Verbum ex machina, p.103-111, (2006). [Google Scholar]
  6. J. Cohen, A coefficient of agreement for nominal scales. Educational and Psychological Measurement, 20(1), p. 37-46, (1960). [CrossRef] [Google Scholar]
  7. J. Delahaie, Dis, dis donc, disons : du verbe au(x) marqueur(s) discursif(s), Langue française, 2, 186, p. 31-48, (2015). [CrossRef] [Google Scholar]
  8. A. Dister, De la transcription à l’étiquetage morphosyntaxique. Le cas de la banque de données textuelle orale VALIBEL. Thèse de doctorat, Université de Louvain, (2007). [Google Scholar]
  9. C. Dutrey, S. Rosset, M. Adda-Decker, C. Clavel, I. Vasilescu, Disfluences dans la parole spontanée conversationnelle : détection automatique utilisant des indices lexicaux et acoustiques, XXXe Journées d’Étude sur la Parole (JEP"14), Le Mans, France, p. 366-373, (2014). [Google Scholar]
  10. G. Dostie, Pragmaticalisation et marqueurs discursifs. Analyse semantique et traitement lexicographique, Bruxelles, Duculot, (2004) [Google Scholar]
  11. I. Eshkol-Taravella, N. Grabar, Reformulation à l’oral et dans le forum Web, CMLF2016, Tours, France, SHS Web of Conferences 27, (2016). [Google Scholar]
  12. I. Eshkol-Taravella, N. Grabar, Reformulation en tant que procédé multidimensionnel. In La reformulation : à la recherche d’une frontière, Houda Landolsi, Coco Norén, Maria Svensson (dir.), Studia Romanica, 87, Acta Universitatis Upsaliensis, Suède, (à paraître). [Google Scholar]
  13. J. L. Fleiss, Measuring nominal scale agreement among many raters, Psychological Bulletin, 76(5), p. 378-382, (1971). [CrossRef] [Google Scholar]
  14. K. Fløttum, La reformulation introduite par c’est-à-dire, Stavanger, Høgscolesenteret i Rogaland, (1994) [Google Scholar]
  15. K. Flottum, Dire et redire. La reformulation introduite par "c’est-é-dire", Thèse de doctorat, Hogskolen i Stavanger, Stavanger, (1995). [Google Scholar]
  16. C. Fuchs, Paraphrase et énonciation. Paris : Orphys, (1994). [Google Scholar]
  17. E. Gülich, T. Kotschi, Les marqueurs de la reformulation paraphrastique, Cahiers de linguistique française, 5, p. 305-351, (1983). [Google Scholar]
  18. C. Hagège, L’homme de paroles. Contribution linguistique aux sciences humaines. Paris, Fayard, (1985). [Google Scholar]
  19. L-M. Ho-Dac, L’expérience ANNODIS, Consortium « Corpus écrits », annotations de haut niveaux. [https://groupes.renater.fr/wiki/corpus-ecrits/_media/public/presentation_mai_ho_dac.pdf] (consulté le 10/3/2018) [Google Scholar]
  20. Y. Hwang, Eh bien, alors, enfin et disons en francais parle contemporain. L’Information Grammaticale, 57, 46-48, (1993). [CrossRef] [Google Scholar]
  21. T. Jeanneret, Pourquoi reformuler et comment le faire? Tranel, 18, p. 67-81, (1992). [Google Scholar]
  22. E. Khatchatourian, Les marqueurs de reformulation formés à partir du verbe dire, in La reformulation : marqueurs linguistiques, stratégies énonciatives, Marie-Claude Le Bot, Martine Schuwer, Richard Élisabeth (dir.), Rennes, PUR, p. 19-33, (2008). [Google Scholar]
  23. J. Landis, G. Koch, The measurement of observer agreement for categorical data, Biometrics, 33, p. 159-174, (1977). [CrossRef] [MathSciNet] [PubMed] [Google Scholar]
  24. W. J. M. Levelt, Monitoring and Self-repair in Speech, Cognition, 14, p. 41-104, (1983) [CrossRef] [Google Scholar]
  25. R. Martin, Inférence, antonymie et paraphrase. Paris : Klincksieck, (1976). [Google Scholar]
  26. C. Martinot, La reformulation dans des productions orales de définitions et explications. (Enfants de maternelle), Thèse de doctorat, Université Paris VIII, (1994). [Google Scholar]
  27. I. Melčuk, Paraphrase et lexique dans la théorie linguistique sens-texte in lexique et paraphrase. Lexique, 6, p. 13-54, (1988). [Google Scholar]
  28. L. Prévot, L. Vieu, N.Asher. Une formalisation plus précise pour une annotation moins confuse : la relation d’élaboration d’entité. Journal of French Language Studies, 19(2), p. 207-289, (2009) [CrossRef] [Google Scholar]
  29. M. Petit, Discrimination prosodique et représentation du lexique : application aux emplois des connecteurs discursifs, Thèse de doctorat, Université d’Orléans, (2009). [Google Scholar]
  30. C. Rossari, Projet pour une typologie des opérations de reformulation, Cahiers de linguistique française, 11, p. 345-359, (1990). [Google Scholar]
  31. C. Rossari, De l’exploitation de quelques connecteurs reformulatifs dans la gestion des articulations discursives, Pratiques, 75, p. 111-124, (1992). [Google Scholar]
  32. C. Rossari, Les opérations de reformulation. Analyse du processus et des marques dans une perspective contrastive français-italien, Berne, Peter Lang, (1994). [Google Scholar]
  33. C. Rossari, Cela dit : un marqueur de prise de conscience, Langues et langage, 12, p. 87-101, (2005). [Google Scholar]
  34. E. Saunier, Disons : un impératif de dire? Remarques sur les propriétés du marqueur et son comportement dans les reformulations, L’Information Grammaticale, 132, p. 25-34, (2012). [CrossRef] [Google Scholar]
  35. E. E. Shriberg, Preliminaries to a Theory of Speech Disfluencies. Thèse de doctorat, Berkeley University of California, (1994). [Google Scholar]
  36. A. Steuckardt, Les marqueurs formés sur dire, in Les marqueurs de glose, Agnès Steuckardt, Aino Niklas-Salminen (dir.), Presses de l’Université de Provence, p. 51-65, (2005). [Google Scholar]
  37. A. Steuckardt, A. Niklas-Salminen, Le mot et sa glose. Publications de l’Université de Provence, (2003). [Google Scholar]
  38. S. Teston-Bonnard, Je veux dire est-il toujours une marque de reformulation? In M. L. Bot, M. Schuwer & E. Richard, Eds., Rivages linguistiques. La Reformulation. Marqueurs linguistiques. Stratégies énonciatives, p. 51-69. Rennes, PUR, (2008). [Google Scholar]
  39. H. Vassiliadou, Les connecteurs c’est-à-dire (que) en français et ðilaði en grec. Analyse syntaxique et sémantico-pragmatique, Thèse de doctorat, Université de Strasbourg, (2004). [Google Scholar]
  40. H. Vassiliadou, Quand les voies de la reformulation se croisent pour mieux se séparer : à savoir, autrement dit, c’est-à-dire, en d’autres termes, in La reformulation : marqueurs linguistiques, stratégies énonciatives, Marie-Claude Le Bot, Martine Schuwer, Richard Élisabeth (dir.), Rennes, PUR, p. 35-50, (2008). [Google Scholar]
  41. H. Vassiliadou, La formation de c’est-à-dire (que) et de ses correspondants dans les langues romanes : quelques remarques, in Actes del 26é Congrés de Lingüüstica i Filologia Romàniques, Emili Casanova Herrero, Cesàreo Calvo Rigual (dir.), Berlin, W. de Gruyter, Tome III, p. 453-464, (2013). [Google Scholar]
  42. L. Vezin, Les paraphrases : étude sémantique, leur rôle dans l’apprentissage. L’année psychologique, 76(1), p. 177-197, (1976). [CrossRef] [Google Scholar]
  43. J. Vigneron-Bosbach, Genre en français, like en anglais : des marqueurs de reformulation ? Actes du colloque La reformulation : à la recherche d’une frontiére, 8-9 juin 2017, Université d’Uppsala, (à paraître). [Google Scholar]
  44. R. Vion, Reprise et mode d’implication énonciative. La linguistique, 42, p. 11-28, (2006). [CrossRef] [Google Scholar]
  45. Y. Tian, C. Beyssade, Y. Mathieu, J. Ginzburg, Editing Phrases, SemDial 2015 - goDIAL, The 19th Workshop on the Semantics and Pragmatics of Dialogue, Gothenburg, Sweden, (2015). [Google Scholar]
  46. Y. Tian, T. Maruyama, J. Ginzburg, Filled Pauses and Self Addressed Questions, Journal of Psycholinguistic Research, 46:4, (2017). [CrossRef] [Google Scholar]

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.