Open Access
Issue
SHS Web Conf.
Volume 46, 2018
6e Congrès Mondial de Linguistique Française
Article Number 12007
Number of page(s) 21
Section Sémantique
DOI https://doi.org/10.1051/shsconf/20184612007
Published online 09 July 2018
  1. Ahlborn, G. (1946). Le patois de Ruffieu-en-Valromey (Ain). Göteborg : Wettergren & Kerber. [Google Scholar]
  2. Apothéloz, D. (2009). La quasi-synonymie du passé composé et du passé surcomposé dit « régional ». Pratiques, 141-142, 98-120. [CrossRef] [Google Scholar]
  3. Apothéloz, D. (2010). Le passé surcomposé et la valeur de parfait existentiel. Journal of French Language Studies, 20/2, 105-126. [CrossRef] [Google Scholar]
  4. Apothéloz, D. (2012). La concurrence du passé composé et du passé surcomposé dans l’expression de la valeur du parfait d’expérience. In A. Rihs & L. de Saussure (dir.). Études de sémantique et pragmatique françaises. Berne : Lang, 39-65. [Google Scholar]
  5. Apothéloz, D. (à paraître). La surcomposition verbale et ses emplois en français. Cahiers Chronos, 31. [Google Scholar]
  6. ATILF (laboratoire Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française). Base textuelle Frantext (www.frantext.fr). [Google Scholar]
  7. Ayres-Bennett, W. & Carruthers, J. (1992). Une regrettable et fort disgracieuse faute de français ? The description and analysis of the French surcomposés from 1530 to the present day. Transactions of the Philological Society, 90, 219-257. [CrossRef] [Google Scholar]
  8. Barceló, G. J. & Bres, J. (2006). Les temps de l’indicatif en français. Paris : Ophrys. [Google Scholar]
  9. Beaujot, J.-P. (1980). Quand passé surcomposé et passé antérieur sont de parfaits synonymes. Bulletin du centre d’analyse du discours, 4, 81-122. [Google Scholar]
  10. Benveniste, É. (1966). Problèmes de linguistique générale, Vol. I. Paris : Gallimard. [Google Scholar]
  11. Benveniste, É. (1974). Problèmes de linguistique générale, Vol. II. Paris : Gallimard. [Google Scholar]
  12. Bertinetto, P. M. (1987). Why the passé antérieur should be called the « passé immédiatement antérieur ». Linguistics, 25, 341-360. [CrossRef] [Google Scholar]
  13. (De) Boer, C. (1927). Études de syntaxe française : les temps « surcomposés » du français. Revue de linguistique romane, 3, 283-312. [Google Scholar]
  14. Borel, M. (2017). Apparition et évolution du passé surcomposé en français. In S. Prévost & B. Fagard (dir.). Le français en diachronie. Berne : Lang, 189-215. [Google Scholar]
  15. Borel, M. (en préparation). Les formes verbales surcomposées en français. Thèse de doctorat. Université de Fribourg et Université de Lorraine. [Google Scholar]
  16. Carruthers, J. (1994). The Passé Surcomposé Régional : Towards a Definition of Its Function in Contemporary Spoken French. Journal of French Language Studies, 4/2, 171-190. [CrossRef] [Google Scholar]
  17. Carruthers, J. (1998). Surcomposé « général » et surcomposé « régional » : deux formes distinctes ? In G. Ruffino (dir.). Atti del XXI Congresso Internazionale di Linguistica e Filologia Romanza, Vol. II. Tübingen : Niemeyer, 143-154. [Google Scholar]
  18. Christmann, H. H. (1958). Zu den formes surcomposées im Französischen. Zeitschrift für Französische Sprache und Literatur, 68, 72-100. [Google Scholar]
  19. Clédat, L. (1926). En marge des grammaires : les tens [sic] composés et surcomposés. Revue de philologie française et de littérature, 38, 33-47. [Google Scholar]
  20. Cornu, M. (1953). Les formes surcomposées en français. Berne : Francke. [Google Scholar]
  21. Damourette, J. & Pichon, É. (1936). Des mots à la pensée, Vol. V. Paris : D’Artrey. [Google Scholar]
  22. Dauzat, A. (1954). À propos des temps surcomposés. Le français moderne, 22, 259-262. [Google Scholar]
  23. Foulet, L. (1925). Le développement des formes surcomposées. Romania, 51, 203-252. [Google Scholar]
  24. Géa, J.-M. (1995). Entre norme et usage : quelques formes surcomposées dans les lettres de deux soldats méridionaux de la Grande Guerre. Langage et société, 71, 65-85. [CrossRef] [Google Scholar]
  25. Glossaire des patois de la Suisse romande (GPSR) (1934), fasc. XI. Neuchâtel et Paris : Attinger. [Google Scholar]
  26. Grevisse & Goosse (2016 [1936]). Le bon usage. Bruxelles : De Boeck & Duculot. [Google Scholar]
  27. Hanse, J. (1994 [1983]), Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne. Louvain-La-Neuve : De Boeck & Duculot. [Google Scholar]
  28. Havu, J. (2012). Le passé surcomposé dans le français classique. In : B. Combettes et al. (dir.). Le changement en français : etudes de linguistique diachronique. Berne : Peter Lang, 177-191. [Google Scholar]
  29. Havu, J. (2013). Le passé surcomposé en français classique et moderne. In F. Sullet-Nylander, H. Engel & G. Engwall (dir.). La linguistique dans tous les sens. Stockholm : Vitterhetsakademien, 37-57. [Google Scholar]
  30. Jolivet, R. (1981). Méthodes d’approche d’un continu linguistique : l’exemple des formes verbales surcomposées en français. Bulletin de la section de Linguistique de la Faculte des Lettres de Lausanne, 4, 133-207. [Google Scholar]
  31. Jolivet, R. (1984). L’acceptabilité des formes verbales surcomposées. Le français moderne, 52, 15-176. [Google Scholar]
  32. Jolivet, R. (1986). Le passé surcomposé : emploi « général » et emploi « régional » : examen des insertions dans le syntagme verbal surcomposé. In Mélanges d’onomastique, linguistique et philologie offerts à Monsieur Raymond Sindou, Vol. II. Bâle : Centre du FEW, 109-116. [Google Scholar]
  33. Paesani, K. A. (2001). The Syntax and Semantics of the passé surcomposé in Modern French. Thèse de doctorat. Indiana University. Non publié. [Google Scholar]
  34. (De) Saussure, L. & Sthioul, B. (2012). Formes et interprétations du passé surcomposé : unité sémantique d’une variation diatopique. Langages, 188, 75-94. [CrossRef] [Google Scholar]
  35. Schaden, G. (2009). Composés et surcomposés. Paris : L’Harmattan. [Google Scholar]
  36. Šesták, A. (1933). Les temps surcomposés en français. Časopis pro moderní filologii, 19, 186-193 et 292-307. [Google Scholar]
  37. Stéfanini, J. (1954). La tradition grammaticale française et les temps surcomposés. Annales de la Faculté des Lettres d’Aix, 28, 67-108. [Google Scholar]
  38. Sthioul, B. (2006). Le(s) passé(s) surcomposé(s) : temps, aspect, subjectivité. Travaux neuchâtelois de linguistique, 45, 115-132. [Google Scholar]
  39. Tesnière, L. (1935). À propos des temps surcomposés. Bulletin de la faculté des Lettres de Strasbourg, décembre 1935, 56-59. [Google Scholar]
  40. Togeby, K. (1982). Grammaire française, Vol. II. Copenhague : Akademisk Forlag. [Google Scholar]
  41. Vendler, Z. (1957). Verbs and Times. The Philosophical Review, 66, 143-160. [CrossRef] [Google Scholar]
  42. Wilmet, M. (2009). Le passé surcomposé sous la loupe. French Language Studies, 19, 381-399. [CrossRef] [Google Scholar]
  43. Zandvoort, R. W. (1932). On the Perfect of Experience. English Studies, 14, 11-20 et 76-79. [CrossRef] [Google Scholar]

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.