Open Access
Issue
SHS Web Conf.
Volume 78, 2020
7e Congrès Mondial de Linguistique Française
Article Number 01005
Number of page(s) 14
Section Discours, pragmatique et interaction
DOI https://doi.org/10.1051/shsconf/20207801005
Published online 04 September 2020
  1. Audétat, M-C, Laurin, S. et Sanche, G. (2011). Aborder le raisonnement clinique du point de vue pédagogique. Un cadre conceptuel pour identifier les problèmes de raisonnement clinique, Pédagogie Médicale, 12(4),223-229. [Google Scholar]
  2. Auriac-Slusarczyk, E. (2019). Introduction: Les discours entre soignants et patients. Revue Éducation, Santé, Sociétés,ESASOS, 5(2),7-19. [Google Scholar]
  3. Auriac-Slusarczyk, E. et al. (2018). Étude pragmatique des discours soignants/soignés en contexte hospitalier. Xème congrès francophone de psychologie de la santé. Metz. 13-15 juin 2018. [Google Scholar]
  4. Auchlin, A. (1981). MAIS HEU, PIS BON, BEN ALORS VOILA, QUOI! Marqueurs de structuration de la conversation et complétude, Cahiers de Linguistique Française, 2, 141-159. [Google Scholar]
  5. Austin, J-L. (1962). How to do things with words. Oxford: university press, trad, 1970 Quand dire, c’est faire. Paris: Seuil. [Google Scholar]
  6. Batt, M., Trognon, A. et Vemant, D. (2003). Quand l’argument effleure la conviction: analyse interlocutoire d’une croyance dans un entretien de médecine prédictive, Psychologie de l’interaction, 17-18, http://a-trognon.chez-alice.fr/medecine_predictive.pdf. [Google Scholar]
  7. Caron, J. (1984). Les opérateurs discursifs comme instructions de traitement. Verbum, 7, 149-164. [Google Scholar]
  8. Caron-Pargue, J. et Auriac, E. (1997). Étude psycholinguistique de la marque conversationnelle ‘bon’ dans une interaction cognitive. Bernicot, J. Caron-Pargue, J. et Trognon, A. Conversation, Interaction, et fonctionnement cognitif. Nancy: Presses Universitaires de Nancy, 151-185. [Google Scholar]
  9. Cosnier, J. (1993). Les interactions en milieu soignant. Cosnier, J., Grosjean, M. et Lacoste, M. (dir.). Soins et communication, approches interactionnistes des relations de soins (p.17-32). Lyon: Presses universitaires de Lyon. [Google Scholar]
  10. Culioli A. (2002). Variations sur la linguistique. Entretien avec Frédéric Fau. Langres: Klincksieck [Google Scholar]
  11. Culioli, A. (1990). Pour une linguistique de l’énonciation, Opérations et représentations, Tome 1, Paris: Ophrys. [Google Scholar]
  12. Culioli, A. (1971). A propos d’opérations intervenant dans le traitement formel des langues naturelles, Maths, Sciences Humaines, 9(34),7-15. [Google Scholar]
  13. Delsart, A. (2019). Les statuts des locuteurs dévoilés par l’usage des répétitions lexicales en contexte de soin. Journée d’étude Dis-moi ce que tu répètes, je te dirai qui tu es, CeReS, Limoges: 7 juin 2019. [Google Scholar]
  14. Delsart, A. (à paraître). Les statuts des locuteurs dévoilés par l’usage des hétéro-répétitions locales en contexte de soin. Revue Espaces Linguistiques. [Google Scholar]
  15. Delsart, A. et Marqués, A. (2019). Analyser les interactions patients-soignants dans une visée formative. Revue Education, Santé, Société, ESASOS, 5(2),59-83. [Google Scholar]
  16. Dominicé, P. (2010). Du silence de la souffrance à la parole des patients. Le sujet dans la cité, 1(1),107-119. [Google Scholar]
  17. Fiema, G. et Auriac-Slusarczyk, E. (2013). Raisonner en discussion, Cahier du LRL, 5, 230-244. [Google Scholar]
  18. Fournier, C. et Kerzanet, S. (2007). Communication médecin-malade et éducation du patient, des notions à rapprocher: apports croisés de la littérature, Santé publique, 19(5),413-425. [Google Scholar]
  19. Gafaranga, J. et Britten, N. (2004). Formulation in general practice consultations, Text and Talk, 24(2),147-170. [Google Scholar]
  20. Ghiglione, R., Kekenbosch, C. et Landré, A. (1995). L’analyse cognitivo-discursive. Grenoble: Presses Universitaires de Grenoble. [Google Scholar]
  21. Goffman, E. (1973). La mise en scène de la vie quotidienne tome I: la présentation de soi, traduit de l’anglais par Alain Accardo, Paris: Éds. Minuit. [Google Scholar]
  22. Gülich, E. (1970). Makrosyntax der Gliederungssignale im gesprochenen Französisch, Strucura 2, München: Fink. [Google Scholar]
  23. Jouquand, J., Parent, F. et Audétatt, M-C (2013). Des analogies entre le raisonnement médicale et l’évaluation formative, Revue française de linguistique appliquée, XVIII (1), 93-106. [Google Scholar]
  24. Kerbrat-Orecchioni, C. (2007). Pour une approche interculturelle des termes d’adresse, http://www.mshsud.tv/spip.php7article124 [Google Scholar]
  25. Kerbrat-Orrecchioni, C. (2005). Le discours en interaction. Paris: Éds, A. Colin. [Google Scholar]
  26. Kerbrat-Orecchioni, C. (1996). La conversation. Paris: Seuil. [Google Scholar]
  27. Kerbrat-Orrecchioni, C. (1990/1992). Les interactions verbales. Tome I et II. Paris: Éds. A. Colin. [Google Scholar]
  28. Kerbrat-Orrecchioni, C. (1987). La mise en places. Cosnier, J. et Kerbrat-Orecchioni, C., Décrire la conversation, (p. 319-352). Lyon: Presses Universitaires de Lyon. [Google Scholar]
  29. Kerbrat-Orrecchioni, C. (1984). Les négociations conversationnelles, Verbum, 7, 223-243. [Google Scholar]
  30. Lacoste, M. (1993). Langage et interaction: le cas de la consultation médicale. Cosnier, J., Grosjean, M. et , LacosteM. (dir.), Soins et communication, approches interactionnistes des relations de soins, (p. 33-61). Lyon: Presses Universitaires de Lyon. [Google Scholar]
  31. Martin, R. (1990). Pour une approche vériconditionnelle de l’adverbe bien, Langue Française, 88, 8089. [Google Scholar]
  32. Martin, R. (1987). Langage et croyance. Bruxelles: Mardaga. [Google Scholar]
  33. Nowakowska, A. (2016). Du fonctionnement dialogique de l’insistance pronominale en français, 5e Congrès Mondial de Linguistique Française, SHS Web of Conferences,27, https://doi.org/10.1051/shsconf/20162702013 [Google Scholar]
  34. Préau, M. et Siméone, A. (2018). De l’expertise scientifique à l’expertise profane. Éditions des archives contemporaines. Lyon: Psychologie du social. [Google Scholar]
  35. Rendulic, N. et Kanaan-Caillol, L. (2016). Je crois que, je pense que: valeurs et variation dans un corpus oral diachronique, 5e Congrès Mondial de Linguistique Française SHS Web of Conferences, 27, https://doi.org/10.1051/shsconf/20162702014 [Google Scholar]
  36. Rossali, C. (1992). De l’exploitation de quelques connecteurs reformulatifs dans la gestion des articulations discursives, Pratiques, 75, 111-125. [Google Scholar]
  37. Roulet, E. (1981). Échanges, interventions et actes de langage dans la structure de la conversation, Études de Linguistique Appliquée, 44, 7-39. [Google Scholar]
  38. Roulet, E., Auchlin, A., Moeschler, J. Schelling, M. et Rubattel, C. (1985). L’articulation du discours en français contemporain. Éditions Peter Lang, collection Sciences pour la communication. [Google Scholar]
  39. Searle, J-R. (1972). Les actes de langage. Essai de philosophie du langage. Paris: Éds. Hermann. [Google Scholar]
  40. Tourette-Turgis, C. et Thievenaz, J. (2013). La reconnaissance du “travail” des maladies: un enjeu pour le champ de l’éducation et de la formation. Les sciences de l’éducation pour l’ère nouvelle, 46(4),68-87. [Google Scholar]
  41. Traverso, V. (1999). L’analyse des conversations. Paris: Éditions Nathan [Google Scholar]
  42. Trognon, A. (2012). Connexions dans l’histoire de la logique interlocutoire, Connexions, 98, 83-97. [Google Scholar]
  43. Trognon, A. (1999). Eléments d’analyse interlocutoire. Gilly, M., Roux, J-P. et Trognon, A. (Dir.), Apprendre dans l’interaction. Nancy & Aix en Provence: Presses Universitaire de Nancy et Presses de l’Université de Provence, 60-94. [Google Scholar]
  44. Trognon, A. (1997). Conversation et raisonnement. Bernicot, J., Trognon, A. et Caron-Pargue, J. Conversation, interaction et fonctionnement cognitive (P. 253-283) Nancy: Presses Universitaires de Nancy. [Google Scholar]
  45. Trognon, A. (1993). La négociation du sens dans l’interaction. Haltié, J-F. Inter-action. Metz: publication de l’université de Metz, 91-120. [Google Scholar]
  46. Trognon, A. (1988). Comment représenter l’interaction. Gelas, N., Cosnier, J. et Kerbrat-Orecchioni, C., (p. 19-31) Échanges sur la conversation, Lyon: Presses de l’Université de Lyon. [Google Scholar]
  47. Trognon, A., Batt, M., Rebuschi, M. et Sorsana, C. (2010). Une approche des raisonnements émergents de l’interlocution: la logique interlocutoire, Pratiques, 147/148, 131-154. [Google Scholar]
  48. Trognon, A., Batt, M., Scharz, B., Perret-Clermont, A-N., Marro, P. (2006). Logique interlocutoire de la résolution en dyade d’un problème d’arithmétique, Psychologie Française, 2(51),171-187. [Google Scholar]
  49. Trognon, A. et Kostulski, K. (1997). La logique interlocutoire comme outil d’analyse de l’accomplissement du travail collectif: l’exemple de la négociation commerciale, Psychologie du Travail et des Organisations, 5(1-2), 32-45. [Google Scholar]
  50. Vergely, P., Condamines, A., Fabre, C., Josselin-leray, A., Rebeyrolle, J. et Tanguy, L. (2009). Analyse linguistique des interactions patient/médecin. Tardif, F. Actes éducatifs et de soins, entre éthique et gouvernance, Nice: 4-5 juin 2009. [Google Scholar]
  51. Vernant D. (2009). Discours et vérité. Analyses pragmatique, dialogique et praxéologique de la véridicité. Paris: Vrin. [Google Scholar]
  52. Vernant, D. (2004). Pour une dialogique de la véridicité, Cahiers de Linguistique Française, 26, 97111. [Google Scholar]
  53. Vincent, D. (1993). Les ponctuants de la langue et autres mots du discours. Québec: Éds. Nuit Blanche [Google Scholar]

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.